18/01/2006

du rififi chez mes amis....et un beau sens de la mesure si cher à Libé....

Après des mois de tensions internes, Alain Gresh a jeté l'éponge. Le rédacteur en chef du Monde diplomatique a rendu ses galons en novembre. L'un de ses proches, Dominique Vidal, a abandonné ses fonctions de rédacteur en chef adjoint. Pour les mêmes raisons.

Les deux hommes souhaitaient tenir le mensuel à l'écart des combats d'appareil et des rivalités qui agitent Attac. L'association altermondialiste phare, très liée à la direction du Monde diplomatique, est secouée par une crise interne. Son équipe dirigeante, constituée notamment de Jacques Nikonoff, président, et de Bernard Cassen, président d'honneur, est contestée pour ses méthodes, jugées autoritaires, et ses orientations.

Or, cet été, Ignacio Ramonet, directeur du Diplo, est intervenu dans la polémique en apportant son soutien à Nikonoff et à Cassen. Un soutien «à titre personnel», certes. Mais un soutien de poids. L'association a été créée, en 1998, sur une idée d'Ignacio Ramonet et à son initiative. Quant à Bernard Cassen, il est à la fois cofondateur d'Attac, dont il a été le premier président, directeur général de la société éditrice du Monde diplomatique, et journaliste au Diplo.

La démission d'Alain Gresh et de Dominique Vidal, qui restent membres de la rédaction comme journalistes de base, va-t-elle conduire à une inflexion de la ligne du Diplo ? Bernard Cassen assure que non. Ce n'est pas l'avis de tout le monde. Car le journal abrite des sensibilités politiques assez différentes, même si elles se recommandent toutes de «la gauche de la gauche». Alain Gresh et Dominique Vidal se situent dans un courant de «gauche internationaliste» qui s'oppose à une mouvance chevènementiste ou «nationale-républicaine», où l'on retrouve, avec des nuances, Bernard Cassen et le nouveau rédacteur en chef, Maurice Lemoine.

Pendant longtemps, ces sensibilités ont cohabité sans trop de heurts au sein du Monde diplomatique, Ignacio Ramonet faisant fonction de juge de paix. Mais au fil du temps, les divergences se sont creusées et ont parfois tourné à l'affrontement ouvert, par exemple sur la question de la laïcité et du voile. Le soutien apporté par Ramonet au régime cubain a également provoqué des tensions. De même, une partie de la rédaction, des lecteurs aussi trouvent que le journal manque de distance par rapport aux Farc, la rébellion colombienne qui retient Ingrid Betancourt en otage.

Cette crise à la tête de la rédaction du Monde diplomatique intervient alors que le mensuel ­ qui a multiplié les éditions à l'étranger et dont les ventes ont progressé verticalement entre 1994 et 2003 ­ perd des lecteurs depuis deux ans. La diffusion payée est passée d'un pic de 240 000 exemplaires en 2003 à 205 000 aujourd'hui.


12:27 Écrit par eric blair | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

quaeps Ben oui que veux-tu des grandes gueules ensemble un moment ou l'autre ça cogne (c'est une image) ! C'est pas bien méchant, tempête dans un verre d'eau .
Au moins, ça te montre qu'il n'y a pas qu'une ligne .

Écrit par : jean | 18/01/2006

quaeps J'ai oublié de te dire qu'on trouve facilement le Diplo en Pologne .

Écrit par : jean | 18/01/2006

jean je ne t'avais pas attendu pour me rendre compte que plusieurs sensibilité s'affrontait chez attac, non pas sur le fond, mais sur la forme....

Écrit par : quaeps | 19/01/2006

quaeps Je ne te parle pas d'Attac mais du Monde Diplo .
"Le soutien apporté par Ramonet au régime cubain a également provoqué des tensions." Quand je te l'ai dit (nous parlions du documentaire sur Castro), tu m'as dit que c'était faux . On voit qui se trompait .

Écrit par : jean | 19/01/2006

jean autant pour moi, je croyais que tu parlais d'attac, qui est le vrai fond du problème...
BOBARD, d'où mon titre "et le sens de la mesure si cher à Libé"...il n'y a jamais eu de tension au diplo concernant gresh, vidal et ramonet en ce qui concerne cuba...neu-neu...

Écrit par : quaeps | 19/01/2006

quaeps Attac n'est pas un problème, Attac c'est une belle assemblée de bourgeois pontifiants et moralisateurs de salon .

Écrit par : jean | 20/01/2006

jean non, juste un groupe de citoyen qui envisage le monde autrement que comme tes amis du medef, du pentagone, de la commission européenne , des médias qui mentent, etc....qui eux ne sont pas du tout des "bourgeois pontifiants et moralisateurs de salon ." bien sûr,...noirblanc...

Écrit par : quaeps | 20/01/2006

quaeps tiens je croyais que tu détestais Attac à cause de leur côté moralisateur et donneur de leçons ? Aurais-tu menti une fois de plus ?

Écrit par : jean | 20/01/2006

jean je n'ai JAMAIS dis que je détestais attac, tu es extraordinaire...j'ai des bouquins de la moitié de ses membres....
je n'aime pas quand il investit des débats qui sont sans rapport avec ses objectifs (comme la laicité par exemple), c'est très différent de "assemblée de bourgeois pontifiants et moralisateurs de salon "....

Écrit par : quaeps | 20/01/2006

quaeps ce qui ne change rien au fait, qu'à part pour ses membres les dissensions chez Attac on s'en fout .

Écrit par : jean | 20/01/2006

jean les membres et les ceux qui sont en accord avec certains de leur combat....

Écrit par : quaeps | 21/01/2006

Les commentaires sont fermés.