17/12/2005

c'est vrai tu as raison, vive ton europe....

L’UE met au placard le rapport sur Jérusalem-est de peur de s’aliéner Israël.
Nicolas Watt, the Guardian


publié le vendredi 16 décembre 2005




Un rapport sensible qui accuse Israël de se dépêcher d’annexer les parties arabes de Jérusalem-est vient d’être mis au placard par les ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne à Bruxelles hier...

... de crainte de fâcher Israël [1].

Javier Solana, le chef de la politique étrangère de l’UE, a persuadé les ministres de laisser tomber le rapport, en arguant que l’influence de l’Europe sur Israël serait largement compromise si le rapport était publié [2].

Le Ministre britannique Jack Straw, dont les représentants diplomatiques à Jérusalem-est ont écrit le rapport dans le cadre de la présidence britannique de l’UE, a annoncé le recul lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères européens. « Le paysage politique a changé en Israël, il y aura une élection dans quelques mois » a-t-il déclaré à propos de la décision d’Ariel Sharon de former un nouveau parti politique en prévision des élections du 28 mars. « Nous avons donc jugé opportun de ne pas approuver ou publier le document mais au contraire de continuer de présenter nos préoccupations de la manière usuelle ».

La position de M. Straw intervient après qu’Israël a manifesté sa colère devant le rapport, dont le Guardian [3] a eu connaissance le mois dernier. Il accuse le gouvernement de M. Sharon de compromettre toute perspective de paix en essayant de placer hors négociations le futur de la partie arabe de Jérusalem-est. Selon le rapport « les activités d’Israël à Jérusalem violent à la fois ses obligations dans le cadre de la feuille de route [4] et le droit international ».

Israël occupe Jérusalem-est depuis la guerre de 1967 et la revendique comme « capitale indivisible ». Les Palestiniens veulent que la ville, siège du troisième site le plus sacré de l’Islam, soit leur capitale.

Les diplomates du Consulat britannique à Jérusalem -l’ambassade est située à Tel-Aviv [5] - ont jugé qu’Israël utilisait l’énorme nouvelle barrière de sécurité pour exproprier les Arabes de leurs terres dans et autour de la ville. « Cette annexion de facto des terres palestiniennes sera irréversible sans qu’il y ait évacuation forcée à grande échelle des colons [6] ni changement du tracé de la barrière ».

Quand la barrière sera achevée Israël contrôlera tous les accès à Jérusalem-est, la séparant totalement des villes toutes proches de Bethléem et Ramallah et de la Cisjordanie tout autour ».

Le débat sur le rapport a mis en évidence les divisions qui existent en Europe en ce qui concerne Israël. L’Allemagne et l’Italie se sont ralliées au point de vue de M. Solana sur la partialité du rapport et partagent l’idée qu’il réduirait l’influence de l’Europe sur Israël. Il semble que les pays nordiques qui ont traditionnellement plus de sympathie pour les Palestiniens ont plaidé pour la transparence. Apparemment la Grande-Bretagne a fait siennes les objections de M. Solana, s’interrogeant sur l’opinion qu’a Downing Street du consulat britannique à Jérusalem, considéré par certains au N° 10 comme un bastion des pro arabes du « Camel Corps » [7].

« Ce rapport est un peu trop corsé » a déclaré un diplomate européen. « Javier Solana a clairement fait entendre qu’il est partial et qu’il n’est utile en rien ».

Mardi 13 décembre, Nicolas Watt à Bruxelles.

http://www.guardian.co.uk

Traduction et notes : C. Léostic, Afps.


[1] selon l’AFP ce jour, le rapport est extrêmement critique à l’égard des activités de colonisation israéliennes et aussi de la « barrière de sécurité » et de son impact sur les communautés palestiniennes et la liberté de mouvement.

[2] selon l’AFP ce jour c’est après avoir signifié que s’opposer à Israël compromettrait les liens entre Israël et l’UE qu’Israël vient d’accepter de laisser des observateurs européens surveiller la frontière palestino-égyptienne à Gaza.

[3] quotidien britannique de centre gauche, connu pour le sérieux de ses enquêtes et rapports

[4] plan de paix international signé par Israël

[5] comme quasiment tous les pays du monde, la France compris, la Grande-Bretagne, ne reconnaissant pas l’occupation de Jérusalem par Israël, n’y a pas sa représentation nationale officielle

[6] 400 000 colons juifs occupent la Cisjordanie dont plus de 250 000 à Jérusalem

[7] Downing Street, ou N° 10, résidence officielle et bureaux du Premier Ministre britannique à Londres


14:06 Écrit par eric blair | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

quaeps Sans mettre du tout en cause l'intérêt de l'article, donc ne reviens pas dessus !
"Javier Solana a clairement fait entendre qu’il est partial" toi tu sais que le rapport est évidemment impartial .
"Israël occupe Jérusalem-est depuis la guerre de 1967 et la revendique comme « capitale indivisible ». Les Palestiniens veulent que la ville, siège du troisième site le plus sacré de l’Islam, soit leur capitale. "
Ces arguments sont bien sûr irrecevables, une bombe sur l'esplanade des mosquées et une autre sur le mur des lamentations, une galerie commerçante et un parking et tout le monde est tranquille . Ils me font tous chier avec leurS religionS de merde .

Écrit par : jean | 18/12/2005

jean rien compris, comme d'hab...

Écrit par : quaeps | 18/12/2005

quaeps ?

Écrit par : jean | 19/12/2005

Les commentaires sont fermés.