20/11/2005

rassures-toi, tu ne risques rien...

Les inquiétudes ignorées des experts

Sonnerie d’alarme sur le téléphone portable




Vous appréciez notre site :
aidez-nous à en maintenir la gratuité.
Soutenez-nous, abonnez-vous.

En deux décennies, l’usage du téléphone portable s’est répandu comme une traînée de poudre. Toutefois, certaines études révèlent que son utilisation prolongée ou l’exposition aux émissions des antennes-relais pourraient avoir des conséquences sanitaires néfastes. Ces arguments sont réfutés par une industrie qui, face à des enjeux économiques planétaires, semble avoir fait l’impasse sur le principe de précaution. Quant aux pouvoirs publics, ils sont aux abonnés absents.

Par Philippe Bovet
Journaliste.




Le téléphone portable est apparu en 1984. Fin septembre 2004, on dénombrait 42,8 millions d’usagers en France, contre seulement 16,2 millions six ans plus tôt. Mais, en septembre 2003, une étude de l’institut néerlandais TNO a montré que quarante-cinq minutes d’exposition en laboratoire à un rayonnement de 0,7 V/m (volt par mètre) émis par la téléphonie mobile ont des effets néfastes sur la santé (1). Deux associations – Pour une réglementation des implantations d’antennes-relais de téléphonie mobile (Priartem) et Agir pour l’environnement –, qui tentent d’encadrer le développement de la technologie sans fil, ont alors demandé au ministère français de la santé de réaliser une étude similaire à celle de TNO. Elles n’ont jamais obtenu de réponse.

Cet exemple, parmi d’autres, trahit l’étonnante passivité des pouvoirs publics quant à l’encadrement de cette technologie. De nombreuses études ont en effet été menées sur des animaux et des humains afin d’en connaître les effets. Quelques-unes ne démontrent rien. Mais d’autres laissent apparaître des résultats préoccupants (2). Elles demeurent néanmoins ignorées car, pour certains, « les contradictions entre les études traduisent une insuffisance de preuves, donc une bonne raison d’ignorer les avertissements (3) ». Or, aux Etats-Unis, des opérateurs ou des fabricants de mobiles sont poursuivis devant la justice par des utilisateurs intensifs du portable atteints de cancer du cerveau.

En fait, deux types d’exposition sont induits par la technologie cellulaire : l’exposition à laquelle l’utilisateur se soumet volontairement quand il utilise son téléphone ; et l’exposition aux ondes émises par les antennes-relais fixées sur le haut des immeubles, des châteaux d’eau ou des pylônes.

Ces ondes touchent aussi les non-usagers. Elles ne seraient pas sans conséquences sur les personnes vivant à proximité des antennes et plus particulièrement sur les populations dites sensibles, comme les enfants, les malades ou les personnes âgées. Ces ondes provoqueraient des migraines, des pertes de mémoire, des nausées, fatigues et pertes de sommeil, voire des cancers, tumeurs ou œdèmes du cerveau. Le 5 décembre 2001, le ministre de la santé Bernard Kouchner avait déclaré à propos des trente mille antennes alors implantées sur le territoire national : « Ce développement soulève régulièrement des questions quant aux risques sanitaires liés à l’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par ces appareils . » Mais, au-delà de remarques de cet ordre, il n’y aura pas de réelle intervention de la puissance publique.

Près de six cents études ont été réalisées ou sont en cours sur les effets sanitaires des ondes électromagnétiques : « La plupart sont largement financées par les opérateurs. (...) Une note datée de mars 2001 de la Direction générale de la recherche du Parlement européen dénonce les efforts des opérateurs visant à persuader les chercheurs de “carrément modifier leurs résultats pour les rendre en harmonie avec le marché” (4). »

Il est inquiétant de constater l’omniprésence de certains experts, qui ne manquent jamais de remettre en cause les études sur les dangers du portable, et le manque de recul de certains médias médicaux – le supplément sur la téléphonie mobile publié au début de 2003 par l’hebdomadaire Impact médecine a ainsi été financé par l’opérateur Orange.

En France, les normes sur les émissions maximales des antennes-relais vont de 41 V/m à 61 V/m selon la technologie employée. Dans la pratique, les antennes émettent de 3 à 10 V/m. Pourquoi alors des maximales si élevées ? D’une part, ces recommandations ne prennent en compte que les effets thermiques des ondes émises et pas les éventuels effets sanitaires. D’autre part, ces plafonds autorisent le développement d’une technologie de plus en plus sophistiquée au fil des générations d’appareils. Pourtant, les maximales d’exposition sont de 3 V/m au Luxembourg, de 4 V/m en Suisse ou de 0,5 V/m en Toscane.

Certains pays ont pris des mesures pour interdire l’implantation d’antennes à proximité des lieux sensibles. En France, lorsque celles-ci émettent à proximité d’écoles ou d’hôpitaux, la législation demande seulement aux opérateurs de prendre des mesures afin que les rayonnements soient le plus faible possible ! Quant aux quelques maires qui ont tenté d’interdire les implantations d’antennes sur le territoire de leur commune – Vallauris, Villeneuve-Loubet ou Saint-Raphaël –, ils ont bien souvent été déboutés, notamment par le Conseil d’Etat (5).

Les offices de HLM offrent souvent aux opérateurs des sites élevés intéressants pour le maillage de leurs réseaux, et les locataires sont souvent démunis face aux décisions du bailleur. « On accumule sur les mêmes populations divers handicaps : le chômage, la crise du logement, les nuisances dues au bruit ou encore la possible proximité d’industries polluantes, explique Mme Janine Le Calvez, présidente de Priartem. Ces différentes nuisances ont les mêmes effets, elles engendrent des problèmes neurologiques, des leucémies notamment infantiles... Comment prouver alors la part engendrée par la téléphonie mobile ? »

Les installateurs et réparateurs d’antennes de portables se trouvent aussi soumis aux fortes émissions des relais. Les opérateurs font appel à de multiples sous-traitants, qui préfèrent ne pas se manifester plutôt que de perdre des contrats. « Les syndicats et les comités d’hygiène et de sécurité sont très silencieux sur le sujet, souligne la présidente de Priartem. Tout comme la médecine du travail. Or, dans le cadre des maux liés à l’amiante, c’est par les maladies professionnelles que l’on est arrivé à quelque chose. Mais, avec l’amiante, le lien de causalité était facile à établir entre un produit et ses effets... Au bout du compte, les opérateurs ont tous les droits. Le seul responsable sera l’Etat, qui a bradé le principe de précaution. »

En mars 2003, une charte a été signée entre la Mairie de Paris et les trois opérateurs nationaux (Orange, Bouygues Telecom et SFR) afin d’encadrer les émissions des antennes-relais de la capitale, où 1 081 nouvelles installations sont prévues en 2005 (6). Aucune association n’a participé à l’élaboration de ce texte qui prévoit une exposition moyenne de 2 V/m sur 24 heures, avec des pics à 4,6 V/m. Ces normes parisiennes représentent un mieux par rapport à la réglementation nationale, mais elles ne satisfont pas les associations.

En avril 2004, l’Association des maires de France (AMF) et les opérateurs regroupés au sein de l’Association française des opérateurs mobiles (AFOM) ont présenté le Guide des bonnes pratiques entre maires et opérateurs, un document réalisé par l’AMF « à la demande des opérateurs ». « Cette charte n’a aucune valeur juridique, précise Mme Dorothée Quickert-Menzel, chargée de mission à la Confédération du logement et du cadre de vie (CLCV). C’est de l’information qui ne va que dans un sens : aider les maires à implanter leurs antennes. » Là encore, aucune des associations nationales n’a été associée à ces travaux.

Les enfants particulièrement vulnérables

On assiste à un développement généralisé des technologies sans fil. On parle du wi-fi pour des réseaux sans fil à haut débit et sur courtes distances ; du Bluetooth, un standard de communication entre de multiples appareils électroniques, dont les téléphones portables ; du WiMax, un wi-fi à très haut débit pour les longues distances. Sans oublier des brouilleurs d’ondes pour désactiver les téléphones portables, là où ils sont indésirables. Le ministère de la santé soulèvera-t-il un jour la question de cette pollution électromagnétique (7) ? « Entre la puissance des lobbies et les enjeux de santé publique, soupire Mme Le Calvez, les pouvoirs publics ont incontestablement choisi le moins-disant sanitaire. »

Les associations ne demandent pas la remise en cause de la technologie cellulaire, très prisée par le public, mais l’encadrement de son développement. « Nous nous sommes mobilisés non pas contre une technologie, mais contre une manière de faire, précise Mme Quickert-Menzel. Les opérateurs détiennent tout : la technique, le personnel, les rapports... »

Une étude publiée le 11 janvier 2005 par le National Radiological Protection Board britanique (NRPB) (8) a par ailleurs appelé à la plus grande vigilance en ce qui concerne l’utilisation de téléphones portables par les enfants de moins de huit ans, particulièrement vulnérables : « Leur boîte crânienne n’est pas encore complètement formée, leur système nerveux pas complètement développé, et les radiations pénètrent plus loin dans leur cerveau. »

Il n’en a pas moins fallu la mobilisation vigoureuse de Priartem et d’Agir pour l’environnement, réclamant à la même époque la suspension immédiate de la vente d’un portable aux formes ludiques – le Babymo –, explicitement destiné aux enfants âgés de 4 à 8 ans, pour que Carrefour (avec célérité) et le Bazar de l’Hôtel de Ville (avec plus de difficultés) réagissent en retirant de la vente le Babymo.

Distributeur de ce combiné produit en Chine par l’industriel chinois CK Telecom, la société monégasque ITT, plus sensible au développement d’un nouveau marché qu’à la santé des générations futures, a porté plainte contre les deux associations, « pour avoir mené contre elle des campagnes actives de dénigrement », avant d’être déboutée par le tribunal de grande instance de Paris.

En fait, la téléphonie cellulaire devrait être considérée comme un complément de la téléphonie fixe et non comme son remplaçant pur et simple. Si les pouvoirs publics s’investissent dans le domaine de l’automobile et du tabagisme, il leur reste un rôle à jouer en matière de téléphonie mobile.

Philippe Bovet.

> Technologies de la communication
> Santé
> Recherche
> Enfance


Recherche

date - sujet - pays    


Imprimer cette page

(1) TNO : Toegepast-Natuurwetenschappe lijk Onderzoek (Organisation pour la recherche scientifique appliquée) et La Lettre de Priartem, no 10-11, Paris, novembre-décembre 2003 .

(2) « Cellular and cordless telephones and the risk for brain tumors », European Journal of Cancer Prevention, Limbourg (Belgique), août 2002 ; « Prevalence of headache among hand cellular telephone users in Singapore : a community study », Environmental Health Perspectives, Cary, NC (Etats-Unis), novembre 2000.

(3) Jean-Pierre Lentin, Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent, Albin Michel, Paris, 2001.

(4) Le Point, 25 avril 2003.

(5) A l’inverse, à Port-de-Bouc, France Télécom n’a pas obtenu la suspension de l’arrêté municipal interdisant l’installation d’antennes dans un rayon de 300 mètres autour des sites sensibles.

(6) Voir : Agir pour l’environnement

(7) Les ondes émises par la téléphonie mobile sont des micro-ondes pulsées, une nature d’ondes qui n’est pas comparable aux ondes radio ou télévisées.

(8) Cette étude est aussi appelée « Deuxième rapport Stewart », du nom de l’expert anglais William Stewart, qui, en 2000, avait publié un premier rapport peu alarmiste et était revenu sur sa position cinq ans plus tard, notamment en ce qui concerne la question des enfants. Voir, entre autres, The Guardian, 5 avril 2005, et Powerwatch.org



 


17:35 Écrit par eric blair | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

Commentaires

quaeps et toutes les autres ondes du style télécommandes et fours micro-ondes

Écrit par : jean | 20/11/2005

jean non, ça tu peux choisir d'en avoir ou pas....

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

quaeps mes couilles , essaye d'acheter un téléviseur neuf SANS télécommande et bon le gsm t'es pas non plus obligé d'en avoir un (la preuve par toi) . Enfin pour une fois ce ne sont pas les africains qui sont en danger :-)

Écrit par : jean | 21/11/2005

jean tu comprends rien, la télécommande, tu peut la jeter, les relais GSM, tu ne peux pas...

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

quaeps t'es sur Mars ou quoi ? Essaye de faire fonctionner ma télé (et c'est pas la seule ) sans télécommande...C'est impossible . Toi tu comprends mais tu ne sais rien de ce qui se passe dans la pratique !!!
Renseigne toi avant de donner des avis contradictoires uniquement pour pouvoir dire je ne suis pas d'accord .
A propos , as-tu pensé aux signaux GPS ?

Écrit par : jean | 21/11/2005

jean 1 si tu veux acheter une télé qui ne marche qu'avec une télécommande, c'est TON CHOIX...pas pour des gens qui vivent près d'un relais....neu-neu
2 je ne suis p

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

jean 2 je ne suis pas d'accord, non...tu ne comprends pas le sujet de l'article...
3 non, c'est un autre sujet(on ne peut pas tout faire en même temps) je me renseignes....

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

quaeps 1. non non quaeps , 95% des télés (et toutes les lcd et tous les plasma) fonctionnent uniquement avec une télécommande !!! Mongolien ardennais !
2. si moi je le comprends et en plus je ne le découvre pas en fin 2005 !
3. là tu ne comprends pas ce que je te dis .

Écrit par : jean | 21/11/2005

jean 1 et si tu veux acheter une télé qui marche sans télécommande, 5% selon toi, c'est TON choix, TU PEUX le faire...ou tu peux ne pas en avoir du tout...tu le fais exprès ou quoi...
2 non, tu comprends pas, ou plutôt tu ne VEUX pas, je n'ai pas attendu 2005 non plus, on n'avait déjà abordé le principe de précaution sur d'autres sujets...
3 si, après une brève recherche, il SEMBLE que les émissions satellites utilisées par les GPS ne posent pas(encore?) de problèmes particuliers...petite recherche rapide, j'attends tes conclusions...

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

quaeps 1. on ne fabrique quasiment plus de télévisions qui fonctionne par autre chose que la télécommande (regarde dans un magasin nom de dieu) . Je sais que je ne peux pas avoir de télévision , mais ne comprends-tu pas que si beaucoup mettent en garde contre les méfaits des gsm ou des antennes relais , personne ne te pa

Écrit par : jean | 21/11/2005

quaeps je disais donc personne ne te parle des radiations des télécommandes ou personne ne te dis que si tu restes à moins d'un mètre de ton micro-ondes tu te soumets à des radiations nocives ou même que ton frigo émets des ondes qui ne sont pas top-bonnes !
2. si si tu as même attendu un article du Monde Diplo. pour t'en rendre compte (article que tu as trouvé sur Rezo à côté d'un autre article du Diplo. qui dit que seuls les jeunes ouvriers se tuent en état d'ébriété au volant !) . Pour le principe de précaution , il est vrai qu'un renversement de la charge de la preuve serait dans beaucoup de domaines très important (comme il en est question actuellement à propose des colorants au niveau de la CEE) . Attention seulement à l'immobilisme galopant !
3. Tu attends mes conclusions , les voilà :"il SEMBLE que les émissions satellites utilisées par les GPS ne posent pas(encore?) de problèmes particuliers..." cette phrase ne veut rien dire mais te mets , pour l'avenir à l'abri d'avoir dit une connerie ! Ce que je dis moi, c'est qu'une onde ou une radiation qui passe à travers ton corps, à la longue ça pose problème (ne fut-ce que sur les gens les plus fragiles) .

Écrit par : jean | 21/11/2005

quaeps à la place de "à propose" il faut lire "à propos"

Écrit par : jean | 21/11/2005

jean 1 BOBARD, consulte le site fnac, plein de télé avec commande sur la télé(commande partielle: volume et chaîne, tu n'as donc besoin de la télécommande que pour les réglages EXEPTIONNELS:sélection des chaînes, paramètres, etc...)...mais là, on s'éloigne du sujet, comme d'hab...
2 n'importe quoi, encore une fois:
-une télécommande avec une pile 9 volts n'est pas comparable avec une antenne relais, comparons ce qui est comparable....les nuisances de la télécommande doivent être ridicules...
-TOUT LE MONDE sait que les micros-ondes sont dangereuses...ça fait des années que le sujet n'est plus tabou....
-pour le frigo, idem que la télécommande, mais je ne vois pas d'où viennent les ondes, je penses que tu confonds avec le fréon...
2 j'ai attendu un article du monde diplo POUR POSTER UN ARTICLE SUR LE SUJET, par pour le découvrir(j'ai lu l'article bien avant sur papier et plusieurs autres sur le sujet, je suis sûr que même la meuse en a parlé...), neu-neu...
"il est vrai qu'un renversement de la charge de la preuve serait dans beaucoup de domaine importants": bien, tu n'as donc JAMAIS lu "le profit avant l'homme" de chomsky, tu n'as pas suivi le projet reach de l'UE, tu survolles quoi...tu débarques come d'hab...
3 hors sujet, les satelites ne posent pas problèmes(ce que tu sous entends en parlant des gps), si oui, prouve -le, neu-neu...

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

jean "Attention seulement à l'immobilisme galopant ! " J. Tilkin
encore un bel exemple de la voix de son maître.....
"à côté d'un autre article du Diplo. qui dit que SEULS les jeunes ouvriers se tuent en état d'ébriété au volant !"
encore un bel exemple de simplification, désinformation, réduction, bref...comme d'hab...

Écrit par : quaeps | 21/11/2005

quaeps 1. trouve une personne qui a envie de passer de tf1 à vrt en poussant 157 fois sur le bouton + - de sa télé ! De plus sur le site FNAC.com le plein de télé correspond à maximum 10 modèles dépassés ur les 95 du catalogue !
Ce que je veux te dire , puisqu'il faut tout expliquer comme à un mongolien , c'est que toute la journée tu es exposé à des ondes magnétiques et que les antennes gps (même si elles sont probablement les plus dangereuses ) ne sont qu'une partie de ce que ton corps subit .
NB : je ne confonds pas avec le fréon qui est un gaz , mongolien !
2. il était tant alors, 5 ans (minimum) après tout le monde !
J'ai suivi avec intérêt le projet Reach et je suis pour une fois d'accord que si le projet ne va pas assez loin , il est la source de très grans progrès tant pour l'environnement que pour notre santé même si je ne le trouve pas (encore) assez contraignant et qu'il ne pousse pas assez à la communication des risques . Je pense qu'il ne s'agit que d'un premier pas qui poussera les industries à trouver des produits de susbstitution pour les substances les plus dangereuses.
A propos pour moi , me renseigner et suivre un sujet ne consiste pas à lire 10 sources dont je sais pertinemment qu'elles ont les mêmes idées !
3. c'est ta meilleure ! Tout d'abord je ne sous-entends absolument rien concernant les satellites ! Avec un peu de pragmatisme , je me demande comment un appareil qui communique avec un satellite (et vice-versa) peux émettre des ondes moins importantes qu'un autre appareil qui communique avec une antenne à moins de 5 kilomètres !

Écrit par : jean | 21/11/2005

quaeps grands

Écrit par : jean | 21/11/2005

jean 1 n'importe quoi, c'est un CHOIX...neu-neu...
tu fais très bien le mongolien en confondant antenne gps!!!!! et antenne relais pour les gsm....cfr. ton texte...
le fait que nous soyons déjà exposé à différents types d'ondes n'empêche pas de réclamer une meilleur information et un meilleur contrôle sur les nouvelles nuisances...neu-neu...
NB:si tu ne confonds pas(évidemment que c'est un gaz...neu-neu), expliques-moi donc quels ondes émettent les frigos....
2 jean, il y a un an, tu ne lisais QUE la meuse, alors n'essaye pas de me faire croire que tu étais passionné par les problèmes de nuisances d'ondes, tu es pathétique...et très drôle...mais pas à moi, merci...
le projet reach, tu l'as aussi suivi dans la meuse apparement...
jean, tu n'as pas de sources...JAMAIS....ou alors les miennes de temps en temps...
3 "A propos , as-tu pensé aux signaux GPS ? " J. Tilkin
"Tout d'abord je ne sous-entends absolument rien concernant les satellites " J. Tilkin
à moins que tu ne saches pas comment marche un gps....c'est toi qui a parlé de satellites...
la preuve est du côté de l'accusation...et je pense qu'il y a moyens...

Écrit par : quaeps | 22/11/2005

quaeps 1. choix qui dans les maximum 3 ans n'existera plus (à nier l'évidence tu te ridiculises)
ah parce qu'une antenne gsm (oui je me suis trompé dans mon précédent post) c'est une nouvelle nuisance ? C'était nouveau il y a dix ans oui (et ne me dis pas que peu de gens avaient un gsm il y a autant de temps, ça ne change rien à la nocivité des ondes) .
NB : ondes électro-magnétiques (demande à n'importe que ingénieur et il te le confirmera) . Je ne dis pas qu'elles sont aussi toxiques que celles des relais gsm , je dis que PERSONNE ne t'en parle (même un gars comme toi non seulement l'ignore mais le nie, enfin tu fais ça avec tout ce que tu ignores ) . Je suppose que tu ignores également que l'écran de ton pc est en train de t'exposer à des ondes !
2. Essaye un peu une fois pour toute de t'enlever de la tête que j'ai lu La Meuse , il est évidemment plus facile pour toi de le croire , ça te valorise (allez ça va je te le laisse) .
quaeps tes sources te servent uniquement à connaître la position que tu dois adopter .
3. signaux gps ça ne veut pas dire satellites , enfin pour moi ! Tous les satellites n'envoient pas des signaux sur chaque point du pays par exemple !
Franchement j'espère me tromper quand je m'interroge sur la toxicité des ondes émises par les gps . Maintenant explique moi par quel tour de passe-passe ces ondes ne seraient pas nocives .

Écrit par : jean | 22/11/2005

jean 1 ça ne change rien, tu peux avoir une vielle télé ou ne pas en avoir, tu encules les mouches....
TU NE SAIS PAS LIRE...les études dont il est question dans l'article, les études les plus pertinentes selon l'auteur(qui aurait, je suis sûr signalé des études plus anciennes pour acréditer sa thèse si ils les avaient jugées pertinentes...mais il faut du temps pour tirer des conclusions argumentées...) datent de moins de 6 ans...tu divagues, comme d'hab...
NB:après confirmation auprès de christian(frigoriste depuis 1989), pas d'ondes particulières, juste un champ magnétiques, émis par les frigos...comme celle de TOUS moteur électrique...razoir, moulin à café, machine à laver, mixe soupe, bref tout, mais très, très, très, très faibles....hors sujet, comme d'hab...allez couché...
2 je le sais, et tu sais que je le sais, c'est ça qui fait mal....Cronin...
mes sources ne te servent qu'à connaître les positions que tu dois dénigrer....comme d'hab....
si, un gps, ça veut dire satellite, sauf pour toi...neu-neu...
les signaux envoyés par les satellites sont très faibles(dans le cas du gps), ce sont des balises, et pas des signaux chargés comme les ondes gsm...

Écrit par : quaeps | 22/11/2005

quaeps 1. t'es vraiment obtu , je ne critique pas l'article , je TE dis que tu es bombardé d'autres ondes et que tu ne le sais pas . Bien sûr que les ondes des relais gsm sont plus nocives que les autres , ce qui n'enlève rien à la toxicité même légère des autres appareils et dont on ne parle JAMAIS .
L'un n'est pas contradictoire à l'autre (sauf pour toi car tu n'as pas encore la version officielle du Monde Diplo par rapport à ça) .
J'aime beaucoup le "tu peux avoir une vielle télé ou ne pas en avoir" , c'est du virtuel ça pas du réel .
Oui les ondes d'un frigo sont les mêmes que celle de tout autre appareil électrique et ce n'est pas parce qu'elles sont faibles qu'elles ne sont pas nocives !
En plus , je te signale que tout ce que je dis va plus dans le sens de l'article qu'à son encontre , mais tu n'es pas équipé pour le comprendre .
2. Non gps ça ne veut pas dire "tous les satellites sont mauvais pour la santé" sauf pour toi !
De plus , balise c'est le nom donné au récepteur (donc le "gps" ou "tomtom") . Maintenant si tu es sûr de ce que tu dis, moi je posais juste la question . Je vois que tu es contre le principe de précaution , girouette .

Écrit par : jean | 22/11/2005

jean 1 NEU NEU, tout le monde sais qu'on est bombardé d'ondes(tu arrives avec tes platitudes et tu voudrais qu'on les prennent pour des révélations...), le bon sens veut qu'on se préoccupe des plus nuisibles en priorité mais toi, tu préfères noyer le poisson avec tes télécommlandes...., comme d'hab...
quant à se préoccuper des nuisances infimes, occupes en toi donc dès qu'on en aura terminé avec les choses sérieuses, comme d'hab....
"J'aime beaucoup le "tu peux avoir une vielle télé ou ne pas en avoir" , c'est du virtuel ça pas du réel ." J. Tilkin
sans commentaire, ça se déguste....
"Oui les ondes d'un frigo sont les mêmes que celle de tout autre appareil électrique et ce n'est pas parce qu'elles sont faibles qu'elles ne sont pas nocives ! " J. Tilkin
d'abbord, TU parles de FRIGO, pas de tout les moteurs électriques(car dans ce cas pourquoi ne pas généraliser, c'est ridicule...), ensuite, les émissions sont tellement faibles et nombreuses(tu immagines le nombres de sources électriques dans une maison...) qu'une étude sérieuses de ces nuisances est très difficille à mettre en place, alors plutôt que de parler de choses dont on ne sait rien(et qui sont peut être ou pas nocives), concentrons nous sur le concret...pas sur les mouches, car si je suis bien ton discours, c'est "de toute façons des ondes il y en a partout , alors un peu plus ou un peu moins"....il n'y a pas d'alternative....
rien de ce que tu te forces à dire ne va dans le sens de l'article, c'est un peu "je suis d'accord...mais....pas vraiment"
2 "Non gps ça ne veut pas dire "tous les satellites sont mauvais pour la santé" sauf pour toi ! " J. Tilkin
je dis:":"il SEMBLE que les émissions satellites utilisées par les GPS ne posent pas(encore?) de problèmes particuliers..." "
je suis pour le principe de précaution, pas pour le principe d'opposition...



Écrit par : quaeps | 22/11/2005

quaeps 1. non, tu ne suis pas bien mon discours du tout, tu ne le comprends pas ! Tu n'arrives même pas à comprendre que les sujets ne sont pas antinomiques mais complémentaires , tout ça parce que tu ne trouves pas d'article du Monde Diplo. ou du Grandsoir sur le sujet ! Tout ce que je dis va dans le sens de l'article et va même plus loin .
NB : un frigo émet plus d'ondes qu'un rasoir et c'était évidemment un exemple (je t'en ai d'ailleurs donné d'autre) .
Du virtuel pas du réel je m'explique car une fois encore tu n'as pas compris , quel pourcentage de la population est prêt à se passer de sa télévision ou de sa télécommande ? Qui remplace sa télé par une télé plus vieille ou technologiquement dépassée ?
Donc virtuellement oui le choix est là , dans la pratique par contre...
2. et moi je me pose la question ? Ce qui apparemment est pour toi interdit !

Écrit par : jean | 22/11/2005

jean 1 non, tu ments...tout simplement...et maintenant tu essayes de me faire croire que tu voudrais une réglementation sur tout les appareils électriques...peu importe si les nuisances ne sont pas prouvées(comme le frigo ou la télécommande)...bref, tu nages, tu t'accroches, tu me fais rire...
si je ne trouve pas d'articles sur le frigo ou la télécommande, c'est parce que je ne cherche pas, et même si il en existe(et je n'en sais rien), il est évident pour n'importe qui(c'est peut être pourquoi le diplo ou le grand soir n'en parle pas) que les conséquences sanitaires des moteurs électriques ou des ondes de faibles intensités sont très difficilles, voire impossible à déterminer....alors pour quelqu'un qui ne se veut pas alarmiste...je te trouve très pointilleux, mais je suppose que si j'avais émis la nécessité de supprimer tout les moteurs électriques pour raison sanitaire, tu m'aurais assemé ton légendaire"et on retourne vivre dans les grottes"...tartuffe...
NB: hors sujet, et tes exemples étaient, par hasard, le micro-ondes(dont les nuisances sont connues et assez importantes) et le frigo(du vent...), bref de l'amalgame de bas étage....
on vit dans un monde libre, chacun peut acheter la télé qu'il veut, ne pas en acheter, comprends tu enfin la différence entre ton exemple(la télé) et une antenne relais(l'article), tu es pathétique....
2 oui, je sais, tu crois que j'ai réponse à tout, mais ce n'est pas le cas désolé, restons dans les limites du cours ou alors fait tes devoirs et je les corrigerais....

Écrit par : quaeps | 22/11/2005

quaeps 1. c'est pas possible , tu te drogues ! je n'ai jamais demandé de règlementation , je dis que la plupart des gens ne savent pas point barre . Pour la télécommande (qui n'est pas le coeur du débat) demande à n'importe quel pédiatre si il est recommandé de s'en servir "au travers" (ce n'est pas sale) un enfant et tu verras .
Tu vis dans quel monde pour pouvoir imaginer que les gens vont se passer de leurs télévisions et de leurs télécommandes ?
"la différence entre ton exemple(la télé) et une antenne relais(l'article" : a. il y a une vie en dehors de l'article , sache le .
b. il n'y a pas d'antinomisme (tu comprends ce mot là ?) entre les deux , le fond de l'article est incontestable mais il n'y a pas que ces radiations point barre . Et je ne demande pas qu'on légifère ou règlemente seulement qu'on informe (par exemple qu'on ne zappe pas à travers une personne que c'est mauvais ) . Est-ce si choquant ? Apparemment oui pour toi .
2. Non je ne crois pas que tu puisses avoir réponse à quoi que ce soit , et maintenant j'ai réellement compris ton problème : tu ne comprends pas bien ta langue maternelle . Je dis je ME pose la question , tu comprends je TE pose...et c'est toujours comme ça tu comprends boeuf pour vache .
"fait tes devoirs et je les corrigerais" commence par corriger ta phrase ;-)

Écrit par : jean | 22/11/2005

jean 1 le sujet dont nous discutons(toujours avec pour base l'article du blog, c'est le cadre fixé implicitement depuis le début...on peut en déborder, mais si on s'en écarte trop, on raconte n'importe quoi pour noyer le poisson, comme toi...) aborde le problème de l'information ET de la réglementation des nuisances causées par les antennes relais gsm, donc, quand tu argumentes comme tu le fais sur les nuisances des télécommandes et autres frigos(sous le couvert du "on(tu?)n' est pas informé sur ces nuisances, et c'est deux poids deux mesures que de parler des antennes relais et pas des autres types d'ondes..."), tu rentres(que tu le veuilles ou non) dans le cadre de l'article...j'en déduis donc, légitimement, que tu proposes, comme l'article le fait pour les antennes relais, une meilleure information ET régémentation(si nuisances il y a, il est logique que l'un suive l'autre..)...à moins que ce ne soit juste pour parler dans le vide...comme d'hab...
MAIS, pour que ton raisonnement soit cohérent(et là, il y a du boulot), il faudrait:
a) que les nuisances causées par les télécommandes existent et soient reconnues par le corps médical...internet étant une des plus importante source d'information médicale(on trouve par exemple plein de site sur la maladie de mon frère), un problème dont "n'importe quel pédiatre " est informé doit très facile à trouver sur le web...j'attends donc de très nombreuses sources de ta part....
b)les nuisances causées par les télécommandes et les moteurs électriques soient considérées comme aussi importantes que celles des antennes gsm...et je ne vois pas pourquoi des alarmistes comme mes amis se priveraient d'effrayer le monde avec des nuisances si nombreuses, si étendues, si intimmement liées au grand méchant capital industriel, tu m'expliqueras donc pourquoi ils se taisent sur ces dangers(télécommande, frigo, etc...)depuis si longtemps....j'attends avec impatience...et ne me dis pas qu'ils ne sont pas au courrant, tu serais encore une fois pathétique....
ce qui me choque, ce sont tes âneries....
merci pour "antinomisme", je croyais que c'était une maladie...neu-neu...
2 quand tu te poses des questions sur mon blog....c'est pour que j'y réponde...c'est comme ça depuis le début....
je ne corrige pas C'EST fautes...merci...

Écrit par : quaeps | 24/11/2005

jean et tant que tu y es, trouve moi un peu quelques sources sur les nuisances supposées des gps...

Écrit par : quaeps | 24/11/2005

Les commentaires sont fermés.