27/10/2005

à gauche toute...

 
Vive l’Europe de gauche !

Denis Sieffert

Les chefs d’État et de gouvernement européens seront les hôtes jeudi de Tony Blair dans la résidence royale d’Hampton Court. Le cadre majestueux de l’ancien palais d’Henry VIII se prête à merveille à un débat... sur le « social ». Mais un social à la sauce du Premier ministre britannique. « La raison d’être de notre modèle, a-t-il récemment déclaré, devrait être d’optimiser notre aptitude à soutenir la concurrence. » On voit bien ce qui peut se cacher derrière la formule : dumping fiscal, abaissement des coûts du travail et liquidation de tout ce qui ressemble de près ou de loin à des aides publiques. Une concurrence « libre et non faussée », comme disait feu le projet de constitution européenne. Mais à Hampton Court, le débat ne sera pas théorique. L’Europe des vingt-cinq, dont la Grande-Bretagne assure actuellement la présidence, est même en pleins travaux pratiques. Elle devra en effet trouver un accord, à quelques semaines de la conférence de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tient à la mi-décembre à Hong-Kong. Or, l’affaire se présente mal. Dans le grand port du sud de la Chine, il s’agira d’entamer le « round final » du « cycle de Doha » (pour jargonner « OMC »), c’est-à-dire de poursuivre l’oeuvre de libéralisation et de déréglementation entamée voici quatre ans dans la capitale du Qatar. Cette fois, c’est l’agriculture qui devrait y passer. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Europe n’est pas unanime sur le sujet. Là est d’une certaine façon la vraie politique. Dans les préparatifs plus ou moins discrets du grand rendez-vous du 13 décembre prochain. C’est là que se détermine le monde futur : les faillites, le chômage, les mouvements migratoires, les rachats éphémères par les fonds d’investissement... Et tout ce qui fait notre quotidien. Évidemment, cela nous éloigne un peu de la rivalité Sarkozy-Villepin et des passionnantes conjectures sur un possible retour de « Lionel ». Mais prenons un instant le risque de cet égarement.

Au centre des négociations de l’OMC, il y a la question des subventions agricoles (voir aussi, sur ce sujet, l’article de Thierry Brun, page 11). Principal pays agricole d’Europe, la France défend le principe d’une aide à ses agriculteurs. Tandis que certains de ses partenaires sont prêts à brader ce secteur en échange de contreparties plus conformes à leurs intérêts politiques. Le problème se complique par le fait que ce système d’aides, tel qu’il est aujourd’hui, favorise les grosses exploitations et une agriculture intensive au détriment d’une paysannerie plus soucieuse de qualité et respectueuse de l’environnement. Mais, si le système de répartition est mauvais, cela ne condamne pas le principe en lui-même.

Or, c’est bien cela qui est en cause à la veille de la conférence de Hong-Kong. Il s’agit d’aller à marche forcée vers l’abandon de toute forme de subvention et vers un abaissement drastique des barrières douanières. Sur ce dernier point, les États-Unis militent pour une réduction des droits de douane agricole entre 55 et 90 %, tandis que la commission de Bruxelles n’a pas été jusqu’ici au-delà de 50 %. Et, au sein même de l’Union européenne, la bataille fait rage entre la France et le commissaire européen, le Britannique Peter Mandelson. Celui-ci a récemment proposé de réduire de 70 % les aides aux agriculteurs et de supprimer purement et simplement les soutiens à l’exportation. Pour les amateurs d’étiquettes politiques, précisons ceci : le directeur général de l’OMC est un socialiste français, Pascal Lamy, et le commissaire européen susnommé est l’homme-lige de Tony Blair dont il fut longtemps l’éminence grise. Un travailliste en somme. D’où la mise en condition d’Hampton Court. Mais qui donc a prétendu que le monde n’était pas gouverné à gauche ?

Avec sa délicatesse diplomatique légendaire, Jacques Chirac a demandé à Peter Mandelson qu’il ne se mêle plus d’agriculture. À sa façon, la droite française défend ses agriculteurs. Elle défend le principe de l’aide communautaire et un système actuel qui bénéficie aux grosses exploitations. Nous en sommes là. D’un côté, un ultralibéralisme totalement décomplexé. De l’autre, un protectionnisme qui est moins nationaliste que socialement connoté à la solde d’une certaine catégorie d’agriculteurs. Comme pour brouiller encore un peu plus les pistes, un certain nombre de pays du sud, le Brésil notamment, défendent une position libérale dans l’espoir que leur agriculture ne subira plus la concurrence déloyale d’une production du nord subventionnée et soutenue par des protections douanières. Mais une concurrence libérée de toute entrave profitera dans ces pays aussi aux gros propriétaires, et sûrement pas aux petits paysans. Cette alternative entre un mauvais système d’aide et le « tout libéral » est évidemment un piège. La notion de « souveraineté alimentaire », défendue notamment par la Confédération paysanne, serait une solution. Il s’agit d’accepter le principe des aides quand elles sont vitales, et de les refuser quand elles sont destinées à casser les prix à la production. Mais les partisans d’un tel système ne seront ni à Hong-Kong, ni à Hampton Court... Il est vrai que la gauche y sera représentée par MM. Blair et Mandelson. Comme on dit aujourd’hui, « pas de soucis ».


09:25 Écrit par eric blair | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

jean hier, je t'ai dit que le premier acte de piraterie aérienne était israélien, en fait c'était le premier acte de piraterie aérienne au proche-orient(terrain de jeux très prisé des pirates aériens...), en 1954...un fait rarement relaté par les médias...

Écrit par : quaeps | 27/10/2005

quaeps PUTAIN TON FORMAT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : jean | 27/10/2005

quaeps en 1954...un fait rarement relaté par les médias... : on parle très rarement dans les médias des détournements d'avion de 1954 !

Écrit par : jean | 27/10/2005

quaeps hier, tu m'as dit aussi que l'IRA avait détourné des avions et je n'en trouve pas trace, mais j'ai pas cherché des masses, peux-tu me faire parvenir la preuve de tes allégations ?

Écrit par : jean | 27/10/2005

quaeps je ne trouve pas trace non plus de l'acte de piraterie aérienne qui a été organisé par un Israëlien mais je ne trouve seulement ça : ETATS-UNIS 01/03 : Washington D.C. Un commando composé de trois hommes et une femme, membres du mouvement Liberté pour Porto Rico, attaque la Chambre des Représentants. Cinq membres du Congrès sont blessés suite à ce raid et les quatre terroristes sont arrêtés par la police.
· ISRAEL 17/03 : Désert du Neguev. Un commando palestinien attaque un bus, tuant plusieurs passagers et en blessant d'autres.
· MAROC 25/05 : Marrakech. Une bombe, destinée à détruire la voiture du général français Augustin Guillaume, explose, tuant un soldat et blessant quarante et une personnes. L'engin explosif avait été placé par des nationalistes marocains.
· MAROC 30/06 : Le docteur Eyraud, qui avait fondé, en 1953, le Mouvement Présence Française, est assassiné, ce, probablement par des nationalistes marocains.
· EGYPTE 14/07 : Alexandrie et Le Caire. Plusieurs bâtiments américains, dont des librairies, sont incendiés. Pas de victime.
· CHILI 15/07 : Santiago. Une bombe explose, sans occasionner de victime, contre le Centre Binational.
· ASIE 23/07 : Un DC-4 de la Cathay Pacific Airways (Compagnie aérienne de Hong Kong) est abattu par l'aviation militaire chinoise : dix morts.
· ALGERIE Août 1954 : Le C.R.U.A. fixe au 1er novembre 1954 le début des actions de guérilla pour la lutte vers l'indépendance.
· EGYPTE Octobre 1954 : Tentative d'assassinat contre le Président Gamal Abdel Nasser. Les Frères Musulmans sont fortement soupçonnés.
· ALGERIE 01/11 : Le F.L.N. déclenche la guerre d'indépendance en commettant soixante-dix attentats sur tout le territoire. Sept personnes, dont plusieurs Français, sont tuées.
· EQUATEUR 23/12 : Quito. Un inconnu tire une balle à travers la vitre du bureau de presse de l'U.S.I.S., n'atteignant personne. Les communistes sont soupçonnés.
· EQUATEUR 27/12 : Quito. Une bombe explose au Centre d'Information Américain. Il n'y a pas de victime et les communistes sont soupçonnés.

Écrit par : jean | 27/10/2005

jean ça fait beaucoup d'arabes et de communistes(soupçonnés bien sûr, comme en 1933...)tout ça....et aucune mention des actes terroristes occidentaux(mille fois pire bien sûr...)...pirates et empereurs quoi...

Écrit par : quaeps | 27/10/2005

quaeps www.lemanlake.com

Écrit par : jean | 27/10/2005

quaeps "l’ancien palais d’Henry VIII se prête à merveille à un débat... sur le « social »."...il voulait qu'on les réunisse où, dans un hangar ou au café de la gare ? Petite phrase bien démago pour commencer l'article, c'est bien la preuve d'un regard serein sur un débat !

Écrit par : jean | 27/10/2005

jean 1 je connais, merci, un peu confus mais pas mal....
2 pas serein, non, préoccupé...et vu le parallèle entre le lieu où se tient la recontre et les préoccupations des participants, la remarque est on ne peut plus justifiée...

Écrit par : quaeps | 27/10/2005

quaeps non complètement démago, si on s'occupe du social on doit réunir les participants dans une YMCA, de l'agriculture dans une étable , et de l'économie dans mes couilles,...
Démagogie pure et simple

Écrit par : jean | 27/10/2005

quaeps 1. c'était la source pour les évènements dont je t'ai fourni la liste .

Écrit par : jean | 27/10/2005

Les commentaires sont fermés.